• Après l'effondrement du Tribunal Rabbinique de Mogador, les documents judiciaires ainsi que les minutes des actes de procédure ont été dispersés à tous vents (et à tous vendeurs aussi). Quelques documents ont pu être récupérés et font l'objet des pages qui suivent.

  • Outre les mariages et divorces, le tribunal rabbinique avait la capacité juridique de traiter des antichrèses, commandites, ventes d'immeubles, donations, reconnaissances de dettes, contrats de locations, fiançailles et témoignages divers.

  • Les requêtes en judéo-arabe ont été gracieusement transcrites en caractères hébraïques lisibles par Dan Azencot, Israël